Montcierge (commune de Percey-le-Grand, Haute-Saône). • 1233-1257 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

Présentation du contenu

- Guillaume de Vergy, sénéchal de Bourgogne, promet à Robert, évêque de Langres, pour tout le temps qu'il sera évêque dudit Langres, de ne pas fortifier la montagne de Montcierge, 1233.

- L'abbé et les religieux de Citeaux, réunis en chapitre général, déclarent annuler une vente de biens appartenant à la grange de Montcierge, dépendance de l'abbaye de Theulley, ordre de Cîteaux, laquelle vente ne pouvait être faite sans l'assentiment de l'abbé de Theulley, et en vertu de laquelle Henri de Vergy avait bâti une forteresse sur le territoire de cette grange, 1246.

- Hugue [de Chalon], comte palatin de Bourgogne, et Alix [de Méranie], sa femme, abandonnent à Henri de Vergy, sénéchal de Bourgogne, sire de Mirebeau, tous les droits qu'ils pouvaient avoir au « puy » de Montcierge, 1256. (Sceaux du comte Hugue et de la comtesse Alix.)

- Henri de Vergy, sénéchal de Bourgogne, déclare que Gui, évêque de Langres, l'a traduit en justice pour avoir bâti la forteresse de Montcierge, qu'il prétendait élevée au préjudice de l'église de Langres. Ledit Henri reconnaît qu'il n'avait aucun droit d'élever cette forteresse, sans le consentement de l'évêque ; il prie Hugue, duc de Bourgogne, présent à cette reconnaissance, de l'attester par l'apposition de son sceau, 1257 août.

Date de l'unité documentaire

1233-1257

Description physique

(Liasse.) - 4 pièces, parchemin ; 2 sceaux.

Descripteurs

Cotes extrêmes : G 128