Vaux (sous-Aubigny). - Fiefs. • 1278-1328 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

Présentation du contenu

- Girard, abbé de Saint-Étienne de Dijon, atteste que Alard de Vaux, étant à Châtoillenot, a reconnu en sa présence que sa maison-forte de Vaux était tenue en fief de l'évêque de Langres, 1277 (v. st.) février, à Gevrolles.

- Nicolas de Vaux, fils de feu Alard et frère de Jacques, doyen de Notre-Dame-du-Val, de Provins, confirme l'accord intervenu entre lui et le doyen Jacques, son frère, d'une part, et l'évêque Jean [de Rochefort], par une charte du lundi après la Madeleine 1300, qu'il rapporte, concernant la tour de Vaux, 1300 septembre. (Fragment du sceau de Simon de Buxières, archidiacre de Dijon.)

- Nicolas de Vaux, damoiseau, fils de feu Nicolas de Vaux, reconnaît tenir en fief de Jean de Chalon, évêque de Langres, la tour de Vaux, la justice de Vaux, d'Aubigny et de Rivière (les-Fosses), le tiers de la grosse dime de vin de Prauthoy, et son fouage dans les bois de « Rouex, » 1328.

Date de l'unité documentaire

1278-1328

Description physique

(Liasse.) - 3 pièces, parchemin ; 1 pièce, papier.

Descripteurs

Cotes extrêmes : G 244