Coublant. - Fiefs. • 1329-1461 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

Présentation du contenu

- Gérard de Saint-Broingt (de Sancto Benigno), damoiseau, se reconnaît homme de fief de J. évêque de Langres, pour divers hommes, revenus et terres à Coublant (de Conulento), 1329.

- Perrin Ythier, châtelain de Coublant, déclare au nom d'habitants de Violot, qu'ils sont venus au château dudit lieu pour y faire la garde et y passer la nuit pour veiller à sa sûreté, 1338.

- Pierre de Beaujeu, écuyer, déclare tenir en fief de Philippe de Vienne, évêque et duc de Langres, pair de France, le quart de la justice dudit lieu, avec Fromont de Saint-Loup, écuyer ; le huitième du four banal, etc. 1444.

- Etienne Bourgeois, de Besançon, écuyer, avoue tenir en fief de l'évêque, à cause de Charlotte de Vienne, sa femme, quatre « meignées » d'hommes, taillables une fois l'an, avec la connaissance sur eux, en tous cas, jusqu'à soixante sous tournois ; le quart du moulin appelé le moulin du Chastel, le huitième du four banal, etc. 1454.

- Catherine de Haraucourt, dame de Demangevelle (Haute-Saône), et de Cusey, femme de Guillaume de Cicon, seigneur de Demangevelle, déclare tenir en fief de l'évêque de Langres, comme ayant la garde-noble de Jean, Isabelle et Guyonne de Vergy, enfants nés de son mariage avec feu Jean, bâtard de Vergy, seigneur de Richecourt et de Cusey, la seigneurie de Blaisy, où elle a trois « maignés », la seigneurie qui fut à feu Guillaume de Coublant, où elle a quatre « maignés » d'hommes, partie du moulin, etc. 1461.

Date de l'unité documentaire

1329-1461

Description physique

(Liasse.) - 5 pièces, parchemin ; 5 pièces, papier.

Descripteurs

Cotes extrêmes : G 398