« Villes, bourgs et villages indépendants des chefs-lieux. » - Vendeuvre (Aube). - Juridiction spirituelle. • 1522-1523 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

Présentation du contenu

- Attestation par Jacques Jouard, curé de Vendeuvre, que le jour de Saint Luc précédent, Antoine Huyard, bailli de Vendeuvre, tenant ses plaids en la halle du dit lieu, lui défendit publiquement, parlant à sa personne, et à tous autres prêtres de Vendeuvre, d'exécuter aucune citation [de l'officialité] de Langres, ni d'y citer personne, à peine de cent livres d'amende ; depuis, un habitant de Champ-au-Roi (commune de Vendeuvre) a été mis en prison pour avoir fait exécuter une citation en l'officialité faite par le curé à sa requête ; le vicaire fut également emprisonné pour des faits semblables ; enfin, lui-même a vu son mobilier pris, à titre de gage, par les sergents, et son temporel saisi, 1522 (v. st.).

- Deux attestations, l'une de Nicole Hérard, prêtre, de Vitry-le-Croisé (Aube), notaire en l'officialité de Langres, l'autre de Nicolas Jorrant, Jean Jaquot et Nicolas Cuisons, prêtres, demeurant à Vendeuvre ; ils déclarent que le dernier jour de janvier 1522 (v. st.) ils se trouvaient avec Me Jean Maladière, prêtre, promoteur général en l'officialité de Langres, en la maison de Guillaume La Poule, tavernier audit Vendeuvre ; le promoteur a demandée Jean Auger, prévôt, des explications sur l'empêchement mis à l'exercice de la juridiction ecclésiastique. Le prévôt a déclaré que c'était la volonté du seigneur de Vendeuvre qu'aucun homme de ses terres ne fût justiciable de l'officialité ni ne passât aucun contrat sous le scel de ses notaires, pour quelque « debte » que ce fût, et ne fût tenu à observer cette juridiction que pour les cas de mariage, divorce ou fait d'église, et ce, quand bien même ils seraient clercs et non du lieu de Vendeuvre, 1522 (v. st.).

Date de l'unité documentaire

1522-1523

Description physique

(Liasse.) - 4 pièces, papier.

Descripteurs

Cotes extrêmes : G 458