Fonds des Usines de la Motte à Saint-Dizier

Présentation

Cote

1

Cotes extrêmes

113 J 1-128

Intitulé de l'unité documentaire

Fonds des Usines de la Motte à Saint-Dizier

Date de l'unité documentaire

1919-1970

Description physique

Type

Document d'archives

Nombre d'unités de niveau bas

128

Dépôt :

Archives départementales de la Haute-Marne

Langue des unités documentaires

français pour l'immense majorité des documents sauf cote 113J94 dont une partie est en anglais.

Origine

Usines de la Motte

Biographie ou histoire

Fondées en 1919, les Usines de la Motte ont pris la suite des ateliers de la Motte dirigés par Edouard Leclerc, qui fabriquaient depuis 1875 des chaînes. Elles étaient situées au n°72 de la rue François Ier à Saint-Dizier.

Ces usines étaient spécialisées depuis 1920 dans la fabrication de roues métalliques rayonnées, puis, à partir de 1939, sous la direction de Julien Godinot, d'essieux pour véhicules agraires et, à partir de 1950 de jantes à base creuse pour pneumatiques.

Les Usines de la Motte, qui avaient la boîte postale n°1 ont d'abord eu le statut de Société Anonyme, puis, à partir de 1951, de Société à Responsabilité Limitée. Ses dirigeants étaient Jean, puis Julien Godinot.

L'activité de fabrication d'essieux agraires lancée en 1939 était encore très réputée dans les années 1970. La clientèle comptait de nombreux fabricants de remorques agricoles, de machines agricoles et de matériels de travaux publics parmi les plus connus en France.

En outre, les dirigeants créent en 1950 la Société de Distribution et de Vente de Véhicules Agraires Modernes (SODIVAM), dont l'objet était la vente de véhicules et d'engins de manutention dans tous pays.

Les Usines de la Motte étaient encore en activité en 1974.

Elles sont reprises par la Société Anonyme Delachaux à partir de 1983 (cette société dépose sa demande de reprise en préfecture en 1982) avec maintien d'une cinquantaine d'emplois. Le lieu de la fabrique a été transformé en immeubles d'habitation entre-temps. Toujours en place en 1989, cette société a poursuivi, un temps, la fabrication de roues pour matériel agricole et caravanes à partir de 1983. En 2013, l'usine n'existait plus, des immeubles d'habitation ont été implantés sur le site.

Au cours de leur existence, les Usines de la Motte ont employé une quarantaine de personnes à titre permanent.

Historique de la conservation

L'origine et l'historique exact de la conservation du fonds ne sont pas connus.

Informations sur les modalités d'entrée

Il s'agit fonds entré aux Archives départementales de Haute-Marne le 24 août 2010, en même temps que le fonds des Etablissements Edouard Chalot du Tempillon-sur-Blaise (114 J) et celui de dossiers clients des notaires d'Eclaron par l'entremise de Madame Ducourtioux de la Société des Lettres, des Sciences, des Arts, de l'Industrie et de l'Agriculture de Saint-Dizier.

Mode de classement

La volonté d'adhérer au principe de respect du fonds a conduit à ce que les liasses, qui n'étaient pas complètement en vrac, mais déjà constituées selon un certain ordre de production, soient autant que possible maintenues groupées.

Toutefois, en l'absence d'organigramme et de données historiques suffisantes apportées par des sources extérieures, il n'a pas été possible de décider si les Usines de la Motte disposaient de services constitués tels qu'un « Service commercial » ou un « Bureau du personnel », de sorte que des dénominations neutres suggérant une activité plutôt qu'une structure ont été privilégiées. C'est ainsi que cinq grands titres ont été choisis pour effectuer le classement, à savoir « Administration », « Comptabilité », « Activité commerciale », « Etudes et documentation technique » et « Personnel ».

L'attribution de certaines liasses à l'un ou l'autre grand titre a parfois été sujet à caution. Ainsi, les documents reçus des fournisseurs auraient pu, d'emblée, être intégrés aux « Activités commerciales ». Cependant, il s'agit presque exclusivement de factures, de lettres de change et d'autres pièces de caisse, soit de documents qui, bien que riches en information à certains égards, incluent très peu de correspondance à proprement parler. Il n'a donc pas été possible d'en faire le pendant de la « correspondance commerciale clients ». Ces documents étant traités, chez le producteur, par les agents en charge de la comptabilité, un sous-titre « Relations fournisseurs » a donc été créé au sein de la rubrique « Comptabilité », à l'effet du classement des factures.

Etant donné le nombre de documents transitant par le service chargé de la comptabilité, le titre correspondant est quelque peu surdimensionné. Un certain équilibre a cependant été recherché pour éviter des disparités excessives et faire émerger des thématiques bien distinctes, dans le souci constant de faciliter le travail des chercheurs. C'est ainsi que les documents se rapportant aux saisies sur salaires ont été placés dans le titre « Personnel », alors que, mélangés à de la correspondance avec le Trésor et les tribunaux, ils étaient, eux aussi, traités par un agent comptable.

Il a par ailleurs paru légitime de se demander si les archives ayant trait aux représentants de commerce avaient leur place dans le grand titre « Activité commerciale » ou si, de par leur statut, ces agents étaient assimilables à du personnel employé par l'entreprise. Cette seconde option a été d'autant plus facilement retenue que les documents révèlent que la société versait des cotisations sociales patronales et ouvrières pour les représentants, ainsi assimilables à des salariés, tout en étant rémunérés à la commission.

La notion « d'administration des entreprises » recouvre (d'après l'Association pour l'Emploi des Cadres), outre la direction et le secrétariat général, les questions de logistique et d'entretien des bâtiments, ainsi que les politiques de sécurité et l'amélioration des conditions de travail. Il a donc paru naturel de classer les archives personnelles des dirigeants dans la partie « Administration », du fait que le thème « direction générale » est, au sein des grands titres retenus, la notion s'en rapprochant le plus. De fil en aiguille, les polices d'assurance se sont trouvées classées dans cette partie « Administration », la notion recouvrant, toujours selon la même source, les relations extérieures (la communication) mais aussi l'organisation de l'entreprise.

La partie « Comptabilité » proprement dite a nécessité une séparation en sous-rubriques qui, bien qu'un peu artificielle, tient compte autant de la nature des documents que de leur fonction, avec des sous-titres tels que « grands livres » ou « inventaires » (pour la nature) ou « fin d'exercice » (pour la fonction).

L'ordre de présentation des grands titres cherche à rendre compte d'une logique chronologique et d'organisation des processus de production avec, au tout début de la partie « Administration », les dossiers concernant la constitution de l'entreprise et les déclarations d'accidents du travail en fin d'instrument de recherche, au titre de dommage collatéral des activités productives, sans oublier les parties centrales de la « Comptabilité » et de « l'Activité commerciale » donnant respectivement la clé de l'activité et reflétant le cœur de métier des Usines de la Motte.

A l'intérieur de chacune des sous-parties, le classement des cotes est chronologique, la date de début faisant à chaque fois référence parmi les deux dates extrêmes. Ceci, à l'exception des liasses cotées 48 à 67 correspondant aux pièces de caisse, pièces comptables et factures reçues dans le cadre des relations avec els fournisseurs, où les repères alphabétiques ont été privilégiés.

Modalités d'accès

Pour les besoins du respect de la vie privée les liasses récapitulant les accidents du travail avec un descriptif détaillé de l'événement étaient incommunicables pendant une durée de 50 ans. Cependant, cette durée est maintenant échue pour l'ensemble d'entre elles.

Sources complémentaires

Sources internes

L'instrument de recherche de la sous-série 114 J correspondant au fonds des Etablissements Edouard Chalot étant de même provenance, a été réalisé concomitamment.

Sources archivistiques :

Société Anonyme Delachaux : 1308 W 47 – dossiers de prime d'aménagement du territoire de septembre à novembre 1986.

Société de Distribution et de Vente de Véhicules Agraires (SODIVAM) : 1417 W 81 - Fiscalité personnelle et professionnelle, dossiers permanents d'entreprises (1892-1968).

Sources externes

Fiche de l'inventaire consultable sur : http://inventaire-patrimoine.cr-champagne-ardenne.fr/dossier/usine-de-construction-mecanique-puis-sa-des-usines-de-la-motte-puis-sa-delachaux-actuellement-immeubles-a-logements/375ea00f-27c3-4532-ab66-abe32c5221d8.

Bibliographie

Anonyme, "Usines de la Motte" in : Objectif Haute-Marne (revue de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Saint-Dizier), n°de janvier 1974, p. 32 , AD52, cote 183 REV.

Philippe Delorme, « Essieux, roues métalliques et machines agricoles en Haute-Marne, Marne et Meuse de 1860 à 1917-1918 », in : Revue Fontes, n°88 et n°90, Wassy, ASPM, mars et septembre 2013, AD52, cote 258 REV.

C. Didier (abbé). Etude historique et statistique sur Saint-Dizier, Saint-Dizier, 1897, pp. 247-248, AD52, cote MF 163 (en salle de lecture).

Bertrand Gille, "Prolégomènes à une histoire des techniques", in : Revue d'histoire des mines et de la métallurgie, tome IV, n°1/2, 1972., AD52, cote 59 REV art. 13 (en salle de lecture).

Denis Woronoff, Histoire de l'industrie en France du XVIe siècle à nos jours, collection Points Histoire Seuil, 1994, particulièrement "une modernisation inachevée, p.404-427.

Rédacteur de la description

Géraldine LAMBLIN-HETZEL, archiviste stagiaire en licence professionnelle Archives et Patrimoines Industriels, Culturels et Administratifs.

Informations sur la description

Insturment de recherche réalisé du 1er mars au 31 mai 2016, sous la direction de Monsieur Alain Morgat, conservateur en chef et directeur des Archives départementales de Haute-Marne.

Date de création de la description

mercredi 27 avril 2016

Date de dernière modification de la description

jeudi 8 février 2018

Sujet (liste-grandDomaine) : Inventaires d'archives Sujet (liste-sousDomaine) : Archives d'entreprises

Contenu

Informations bibliographiques

Informations de publication

Déclaration de titre

Titre : Fonds des Usines de la Motte à Saint-Dizier

Déclaration de publication

Éditeur : Archives départementales de la Haute-Marne
Adresse : Chaumont

Profil

Création : Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 8-2.7 du mardi 15 novembre 2016 . Date de l'export : jeudi 8 février 2018 (12:06 h)
Langue : Instrument de recherche rédigé en français